Différentes techniques de musculation

salle de muscu  XS 300x207 - Différentes techniques de musculation

  Quelle méthode choisir pour se muscler ?

 

Délaissons un instant l’esprit pour nous pencher durant Quelques lignes  Sur la deuxième facette indispensable pour se maintenir en pleine forme.  Elever son esprit, comprendre comment et quelles possibilités s’offrent à vous au travers d’un soin énergétique est une première étape certes essentielle. Cependant notre corps ici bas est bel et bien composé de matière physique tangible fragile. il doit donc faire l’objet d’attentions toutes particulières si l’on souhaite pouvoir vivre en pleine autonomie et sans être tenaillé par toutes sortes de douleurs notamment  au niveau musculaire. Les muscles sont le ciment qui maintient l’ossature, la ouate qui adouci et protège les articulations,  ils assurent la mobilité  du corps humain. Cela pour les seules fonctions principales. On comprend donc pourquoi protéger son capital musculaire est si important. 

 

   L’exposé qui suit présente  les principales  techniques de musculation qui peuvent vous aider à passer un palier et éviter ainsi la stagnation, si vous êtes déjà un pratiquant assidu,  ou  redécouvrir tout simplement les techniques qui permettent de  varier un peu les plaisirs et éviter de tomber dans l’ennui.

toutes  ces méthodes d’entraînement de   musculation  sont largement  utilisées par un certain nombre  de pratiquants. Elles   permettent de faire  varier leur programme régulièrement et ainsi d’éviter que s’installe une certaine routine qui bloquerait leur progression.

 

Des  techniques Intensives…

Méthodes,   que l’on peut qualifier d’offensive ! Ces techniques,   permettent de s’entraîner différemment, plus intensément, et permettent  donc de repousser les limites  habituelles. Conçues pour développer de la masse, de la force ou de l’endurance.

ces techniques  sont dédiées aux pratiquants de la musculation avancée ayant au minimum 2 ans d’entraînement. Un débutant ne pourrait que très difficilement  appliquer ces méthodes correctement car ses connaissances de la musculation et l’entraînement  de son corps seraient  encore trop limitées. Le risque de blessure serait trop important et  n’apporterait  au final aucun bénéfice substantiel.

Enfin, ces techniques doivent être utilisées de façon ponctuelle sous peine de tomber dans le surentraînement. Pour les débutant ou non pratiquants vous pouvez vous rendre directement ici.

 fitness slider1 300x211 300x211 - Différentes techniques de musculation

Deux principes fondamentaux en musculation.

Surcharge progressive.

 

Le principe de surcharge progressive et le principe d’isolation sont les piliers d’un entraînement de musculation. La surcharge progressive signifie qu’il faut sans cesse augmenter le travail demandé à un muscle pour que celui-ci progresse.

Ce principe de base en musculation s’appuie sur l’adaptation des muscles en fonction du type d’entraînement et du stress qui leur est imposé (gain de force, augmentation du volume, endurance,

Petit à petit, le corps s’adapte à ce qui lui est demandé, jusqu’à ce que le stress devienne insuffisant. Il faut alors augmenter ce stress en augmentant par exemple le nombre de série : c’est le phénomène de surcharge progressive qui doit être continue, lente et suivre une certaine progression. L’augmentation de ce stress impose au muscle une nouvelle adaptation.

 

Principe d’isolation.

 

Lors d’un exercice de musculation, plusieurs muscles travaillent en même temps. Le principe d’isolation permet de séparer au maximum les muscles qui travaillent afin de se concentrer sur le travail d’un muscle en particulier.

Par exemple, faire le curl au pupitre permet de travailler spécifiquement le biceps brachial, alors que le curl barre fait travailler plusieurs muscles.

  La Confusion musculaire.

 

La confusion musculaire consiste à changer régulièrement d’exercices ou de programme de musculation pour forcer le muscle à s’habituer. La priorité  des exercices ayant pour but de mettre  la pression sur un muscle précis pour lui permettre de combler son retard.

Ce principe vient compléter celui de  surcharge progressive . Il permet de garder un muscle en constante progression en le forçant à s’adapter à un stress toujours supérieur.

Il s’applique en variant régulièrement les poids, les nombres de séries, ainsi que  les exercices afin que le muscle s’adapte en permanence et ne puisse jamais s’habituer à une routine d’entraînement.

Toutefois , c’est un principe à utiliser   avec modération. Il ne faut pas changer trop souvent pour ne pas risquer l’effet inverse, et nuire à la progression.

Changez d’entraînement de musculation tous les  2 à 3 mois environ .

 La Priorité musculaire.

 

Ce principe a pour objectif d’entraîner en priorité le groupe musculaire le plus à la traîne. Le placer en premier dans votre programme signifie une meilleure progression car c’est le moment où votre force et votre concentration sont au maximum. Le retard sera alors plus vite rattrapé.

En outre cela permet de mettre l’accent sur un muscle.  Cela vous permettra donc de développer un groupe musculaire en priorité, selon vos besoins et envies..

Mais attention, le choix de ce groupe musculaire est assez  important ; car s’il est mal choisi, cela peut limiter la progression des autres groupes.

Exemple : le travail des biceps avant les séries d’exercices pour le dos risque de faire énormément baisser la force sur ces mouvements pour le dos.

Séries pyramidales

 

Les séries pyramidales sont une méthode d’entraînement de musculation très efficace. Cette technique permet de progresser en force, en masse musculaire et en endurance en même temps. Vraiment une très bonne technique, productive, mais aussi très fatigante. Ce principe d’entraînement permet de s’entraîner de façon efficace, de soulever lourd sans risque de blessure.

Pour cela, il faut commencer par une série à 60% de votre charge maximale (poids léger permettant de commencer à travailler doucement tout en s’échauffant), puis, une seconde série à 70% de votre charge maximale et enfin, une troisième série en augmentant à nouveau le poids.

A chaque série, vous baissez le nombre de répétitions. Il faut commencer à 15 répétitions, puis réduire le nombre de répétitions au fur et à mesure que les poids augmentent.

Sur la dernière série, vous pourrez alors mettre lourd, c’est-à-dire le poids le plus lourd que vous pouvez utiliser pour faire 6-8 répétitions.

En soulevant lourd après avoir fait des séries longues, ce principe pyramidal permet de travailler la force, la masse et l’endurance.

Attention, il ne faut pas utiliser ce type d’entraînement sur tous les muscles car c’est un principe fatiguant. Il faut se limiter  au maximum, à 2 exercices pour 2 muscles différents.

 

L’entraînement divisé

 

L’entraînement divisé et le Pump sont deux principes de musculation qui se rejoignent : le but est dans les deux cas de se concentrer sur l’entraînement d’un groupe musculaire, pour optimiser le travail de ce groupe et l’afflux de sang dans ce muscle.bodybuilder  300x220 - Différentes techniques de musculation

Ce principe d’entraînement préconise une séparation du  travail musculaire en fonction de la partie du corps à entraîner, donc de dédier une séance de musculation  à chaque groupe musculaire.

Cela implique de s’entraîner plus souvent, mais à chaque entraînement, il faut travailler uniquement le haut ou le bas du corps, pas les 2 en même temps.

Cela permet de travailler de manière plus intensément chaque groupe musculaire.

Principe de l’afflux de sang,  ou  congestion.

Ce principe implique de maintenir un afflux de sang (  congestion) important dans le muscle qui travaille pour assurer une bonne croissance musculaire.

Ainsi, il ne faut pas mélanger l’entraînement du haut et du bas du corps pour maintenir l’afflux de sang dans la partie du corps qui travaille. Il faut donc travailler un muscle après l’autre sans mélanger les exercices pour les muscles.

 

Supersets et séries complexes

 

Les « Supersets » et les séries complexes sont deux méthodes consistant à enchaîner deux séries de travail de deux exercices différents. L’objectif de ces méthodes est d’augmenter la congestion de la zone travaillée.

Le principe est d’alterner des séries de travail de 2 muscles antagonistes (triceps et biceps, ou quadriceps et Ischios jambiers par exemple).

Le but est d’enchaîner un exercice pour chaque muscle sans temps de repos entre les séries de chaque exercice.

Exemple : 1 série de Curl barre (biceps) enchaînée avec 1 série de Kickback (triceps).

Ce principe a l’avantage de réduire le temps d’entraînement (utile pour les personnes ayant peu de temps) mais aussi d’améliorer la récupération du muscle agoniste pendant que le muscle antagoniste travaille.

Ceci permet aussi de maintenir l’afflux de sang, le Pump dans la zone entraînée.

Principe   efficace. qui  a l’avantage de donner une très bonne congestion et de gagner en endurance. Par contre, il est dur au niveau cardio-vasculaire à cause de l’enchaînement des séries et provoque un essoufflement important.

 

Séries complexes.

Le principe des séries complexes est d’enchaîner deux exercices complémentaires pour un même muscle.

Exemple : 1 série de développé couché enchaînée avec 1 série d’écartés couché avec un temps de récupération normal avant de recommencer un nouveau « cycle » de 2 séries.

L’objectif est de réduire le temps d’entraînement et de donner une bonne congestion.

L’avantage de ce principe est qu’il donne une très bonne congestion et qu’il permet de travailler l’endurance

Entraînement holistique.  

L’entraînement holistique a pour but de travailler sous différentes formes, de mélanger les séances de musculation pour progresser à plusieurs niveaux : force, masse musculaire, endurance … L’iso-tension est un entraînement à vide, pour apprendre à contracter les muscles .L’objectif du principe d’entraînement holistique est de progresser à la fois au niveau force, endurance et résistance. Pour cela, il faut prévoir dans votre programme 3 types de séries : courtes, moyennes et longues, le principe s’appliquant sur une même séance ou sur plusieurs séances. Les gains seront ainsi plus importants.

.

Exercices d’Iso-tension.

 

Le principe est d’effectuer, à vide, une contraction volontaire d’un muscle.

En maîtrisant ces contractions isométriques (sans mouvement), vous allez améliorer le contrôle de votre corps et de vos muscles ce qui permettra d’améliorer votre travail en salle de musculation.

Vous pouvez réaliser cet exercice pour chaque muscle, plusieurs fois par semaine en faisant 3-4 contractions et en les gardant 4 à 5 secondes.

Un exercice qui peut s’avérer très utile pour les débutants également.

.

Planification de l’entraînement.

 

La planification de l’entraînement de musculation propose de travailler par cycle. Alterner des cycles de prise de masse, de gain de force ou d’endurance tout au long de l’année. Cette méthode permet de progresser plus facilement, et de maintenir la motivation.

L’objectif de ce principe est de planifier des périodes d’entraînements différentes selon la période de l’année afin de ne pas s’entraîner toujours de la même façon.

Les avantages sont multiples :

– Maintenir un stress permanent , c’est le principe de confusion.

– Maintenir la motivation ;

– Travailler des composantes différentes c’est le principe  holistique

– Eviter les blessures.

Le fait de travailler différemment permet d’alterner des périodes d’entraînement de force avec des périodes d’entraînement de masse ou d’endurance.

Ainsi, sur un entraînement de masse, vous pourrez travailler plus lourd suite à une période de prise de force et donc améliorer vos performances. Travailler l’endurance va améliorer votre souffle ce qui vous permettra d’être plus performant dans un programme de prise de masse.

Par ailleurs, le changement de type d’entraînement de musculation va diversifier le travail des muscles et des articulations, permettant un travail bien plus complet sur une année. Il permet également de se ménager des périodes où l’entraînement est moins intense pour améliorer la récupération.

 

  Tri-sets et séries géantes.

 

 

Les tri-sets est une technique d’entraînement qui consiste à enchaîner trois séries de travail pour chaque muscle, sans temps de repos. Pour la méthode des séries géantes, le nombre de séries n’est pas limité, on peut donc pousser très loin ce principe. Les méthodes des tri-sets et des séries géantes sont deux méthodes pour enchaîner plusieurs exercices par muscle.

 

Tri-sets.

 

Même principe que les séries complexes mais en enchaînant 3 séries de 3 exercices différents pour un seul muscle.

Exemple : 1 série de développé couché enchaînée avec 1 série de développé incliné enchaînée avec 1 série d’écartés couché.

L’avantage des tri-sets est la rapidité de l’entraînement, une très bonne congestion et un travail sur l’endurance. L’inconvénient est que c’est très dur à réaliser au niveau endurance et souffle.

 

 

Séries géantes.

Le principe de ces séries géantes est d’enchaîner plusieurs séries de plusieurs exercices pour un même muscle avec une faible récupération entre les séries. C’est donc proche des tri-sets, mais en utilisant plus d’exercices et en faisant tout de même une mini récupération entre chaque série.

Exemple : enchaînez 1 série de développé couché, 1 série de développé incliné, 1 série d’écartés couché et 1 série de pull-over. Recommencez cet enchaînement 3 à 4 fois avec 2 minutes de repos à chaque fois. L’avantage est la rapidité de l’entraînement. L’inconvénient est que c’est très dur à réaliser au niveau de l’endurance.

Il vaut mieux commencer par des séries complexes, puis des tri-sets et enfin des séries géantes.

.

mouvements Trichés et répétitions forcées.

 

 

Les mouvements Trichés sont basés sur l’ajout de quelques répétitions à la fin de la série, en dégradant légèrement la technique, ce qui permet de continuer le mouvement. Les répétitions forcées nécessitent l’aide d’un partenaire, pour faciliter la réalisation d’une à deux répétitions supplémentaires.

Les mouvements Trichés et les répétitions forcées sont deux méthodes permettant d’ajouter une ou deux répétitions à la fin de certaines séries d’entraînement.

Mouvements Trichés.

 

Contrairement aux tricheries habituelles qui consistent à réduire le travail des muscles en compensant l’effort par un autre mouvement, les mouvements Trichés ont pour objectif d’augmenter le travail des muscles.

L’intérêt est de pousser plus loin la série. Par exemple, si à la dernière répétition d’une série, vous sentez que ne vous pouvez pas faire une autre répétition propre, alors, vous pouvez dégrader un peu la technique afin d’arracher 1 ou 2 répétitions de plus.

Il faut donc faire toute la série avec la bonne technique et à la fin rajouter une à deux répétitions Trichées.

 

Répétitions forcées.

Cette méthode permet de pousser l’effort plus loin que ce qui était initialement prévu.

A la fin d’une série, votre partenaire peut vous aider à passer le point le plus difficile pour vous permettre de réaliser 1 ou 2 répétitions supplémentaires. Mais attention, c’est à vous de terminer seul ces répétitions.

Cette technique vous permet de pousser plus loin la série mais elle est très fatigante et demande une bonne récupération.

Le choix du partenaire est important car l’aide qu’il va vous apporter doit être réalisée au bon moment sous peine de fausser l’exercice.

Attention, cette méthode demande une bonne récupération et n’est à utiliser que ponctuellement afin de ne pas tomber dans le surentraînement.

Voir sur le forum de musculation sur l’entraînement.

la Pré-fatigue.

 

 

La pré-fatigue consiste à réaliser un exercice d’isolation avant l’exercice de base, pour pré-fatiguer le muscle. La récupération partielle se base sur des micro-pauses entre les répétitions d’un exercice, pour soulever plus lourd. La pré fatigue et la récupération partielle sont deux techniques qui jouent sur la fatigue musculaire, dans le but d’augmenter la sollicitation des muscles.

L’objectif de ce principe est de fatiguer un muscle avec un exercice d’isolation avant de commencer un exercice principal, afin qu’il travaille plus intensément.

Le fait de fatiguer un muscle avant un exercice de base, assure que c’est lui qui arrivera à épuisement en premier et non pas un muscle annexe. Par exemple, on pourra faire un exercice d’isolation comme les élévations latérales avant de commencer un exercice principal comme les développés militaires. Ainsi, les épaules seront déjà fatiguées avant le début des développés militaires. On est donc sûr que ce sont elles qui fatigueront en premier lors de cet exercice et non les triceps, qui sont ici les muscles d’assistance.

Attention toutefois de ne pas trop fatiguer le muscle avant l’exercice principal.

 

Si certains muscles sont faibles (triceps) et gênent l’entraînement des autres (épaules), c’est un bon principe. Cependant, il n’est pas évident à mettre en place car il ne faut pas trop fatiguer le muscle pour pouvoir faire l’exercice correctement.

 

 

La récupération partielle.

L’objectif de ce principe est de réaliser des séries avec un poids très lourd, proche de votre charge maximum, en prenant de très petits temps de repos entre les répétitions.

Par exemple, sur l’exercice du développé couché, faire des séries de 2-3 répétitions en reposant la barre pendant un faible temps de repos (30 sec, 45 sec ou 1 min), puis reprendre la barre pour refaire 1 à 2 répétitions et recommencer … jusqu’à avoir fait 6-8 répétitions. La série de travail sera ainsi réalisée avec une charge très lourde et l’effet de stress sur le muscle sera très important.

 

contraction maximale.

::

 

La contraction maximale propose de contracter fortement les muscles en fin de mouvement, de façon volontaire. La tension continue consiste à contrôler la charge en faisant les mouvements lentement, pour éviter l’élan .En musculation, il ne suffit pas de soulever des poids pour produire une bonne croissance musculaire : il faut les soulever de façon correcte, en contrôlant la charge et réalisant une contraction musculaire volontaire.

 

Cette technique permet d’accentuer le travail en haut de mouvement en réalisant une contraction volontaire des muscles.

Par exemple, sur l’exercice du Curl, le muscle est presque au repos en haut du mouvement,

car il n’a plus besoin de se contracter pour soutenir le poids. Il faut donc réaliser une contraction volontaire comme pour gonfler le biceps afin de remettre la tension sur le muscle.

 

Tension continue.

La tension est un élément très important en musculation car elle permet de stresser le muscle et donc de le faire grossir.

Pour mettre en place ce principe, il convient de ralentir légèrement le mouvement afin que ce soit les muscles qui travaillent pour soulever la charge et non que la charge soient soulevée par l’élan induit par la vitesse du mouvement. La charge soulevée doit être contrôlée pendant tout le mouvement en maintenant la tension par une contraction volontaire.

double et triple entraînement divisé.

 

 

Le double et triple entraînement divisé (split system) proposent de découper l’entraînement de musculation sur plusieurs séances, en consacrant une séance de musculation à chaque muscle. Quitte à faire plusieurs séances par jour.

Ces deux méthodes ont pour but de diviser les entraînements sur plusieurs séances de musculation.

Double entraînement divisé.

Ce principe (double split system), qui est une extension du split système (séparation de l’entraînement du haut et du bas du corps sur plusieurs séances), permet de séparer le travail des groupes musculaires dans la semaine mais également dans la journée.

Avec cette méthode, vous allez pouvoir entraîner le haut du corps le matin, et le bas le soir. Ou le haut du corps sur une journée et le bas sur un autre. Il faut donc un entraînement en split adapté.

Ce principe pousse à l’extrême celui du double split système. L’objectif ici est de réaliser 3 séances par jour (1 muscle par séance et 3 séances de musculation par jour) afin d’entraîner un muscle sous tous les angles.

Principe utilisé uniquement par quelques bodybuilders de haut niveau.  ceux-ci ne font que ça de leur journée, ont une génétique hors norme et prennent une bonne dose de  …produits

Ces deux méthodes ont pour but de diviser les entraînements sur plusieurs séances de musculation.

L’entraînement éclectique et instinctif.

L’entraînement instinctif enseigne que seul le pratiquant connaît son corps, et donc qu’il est le seul à pouvoir créer son entraînement. Le principe éclectique conseille de mélanger exercices basiques et exercices en isolation travailler complément le muscle.

Ces deux principes très simples sont très utiles et devraient être appliqués par tous les pratiquants de musculation.

 

Entraînement instinctif.

 

Ce principe de musculation se base sur le fait que vous êtes la seule personne à savoir ce qui est bon pour vous. Par conséquent, après de nombreux tests effectués, ce sera à vous de déterminer le programme d’entraînement qui vous convient le mieux en choisissant les exercices, les nombres de séries et de répétitions, le temps de repos, …

:

Principe évident mais peu appliqué. Un programme de musculation est individuel et ne marchera pas sur tout le monde. On peut s’inspirer de certains mais il ne faut pas les copier bêtement.

Ce principe offre donc un entraînement personnalisé, l’inconvénient étant qu’il faut plusieurs années de pratique pour bien se connaître et ainsi adapter son programme en fonction de son corps.

Entraînement éclectique.

L’objectif de ce principe est de mélanger les mouvements de musculation basique et les exercices d’isolation. Ainsi, on travaillera la masse (exercices de musculation basique) et on affinera le travail au niveau d’une partie du muscle (exercices d’isolation).

Par exemple, pour le travail des épaules, mélanger le développé militaire et les élévations latérales.

répétitions partielles

Les répétitions partielles ont pour but de concentrer le travail sur une partie particulière des muscles et surtout de soulever plus lourd. C’est un très bon moyen d’augmenter sa force.

Le principe de ces répétitions est de ne pas effectuer l’exercice en entier. Il existe 3 niveaux de répétitions partielles :

– faire le début du mouvement ;

– faire le milieu du mouvement ;

– faire la fin du mouvement.

Chacune de ces répétitions permet de faire travailler un groupe musculaire de façon différente. Par exemple, dans le développé couché, le début du mouvement fait beaucoup travailler les pectoraux alors que la fin met l’accent sur les triceps.

Cette technique permet aussi de gagner en force tout en soulevant plus lourd.

Dans l’exemple des tractions, il peut être intéressant de rajouter du lest pour imposer un stress plus important aux muscles en début de mouvement. Ainsi, en rajoutant des poids  autour de la taille, vous ne pourrez pas faire le mouvement complet, mais le mouvement partiel permettra de travailler plus intensément les muscles qui entrent en action en début de mouvement : les triceps.

il ne faut pas abuser de cette méthode car cela réduit la souplesse des muscles et des articulations et il y a un  risque de blessure   plus important.

vous pouvez appliquer cette méthode en fin de série,  pour vous permettre de réaliser quelques répétitions supplémentaires, selon le principe des répétitions trichées.

.

séries en quinconce.

 

L’entraînement de musculation avec des séries en quinconce vise à permettre un travail correct des « petits » muscles, qui sont souvent en retard, en intercalant des séries de travail pour ces muscles entre les séries pour les « gros » muscles

Ce principe permet de rattraper le retard de certains petits muscles à développement lent sans pénaliser la progression des groupes musculaires principaux.

L’objectif de cette méthode est donc d’intercaler une série de travail pour un muscle à développement lent (avant-bras, abdominaux, mollets, …) à une série de travail pour le muscle principal.

Par exemple, faire une série de squat pour les cuisses puis, au lieu de se reposer, enchaîner avec une série de curl pour les avant-bras.

Attention, pour ne pas fatiguer le muscle principal, le groupe musculaire secondaire doit être situé loin du muscle principal et ne pas travailler pendant l’exercice pour le muscle principal.

Voila !  Si vous êtes arrivé jusqu’ici bravo !

Vous avez en main toutes les  secrets  des meilleurs  »Bodybuilders » . Il ne vous reste qu’a choisir un plan d’entraînement et faire varier les plaisirs au fil de votre évolution. L’idéal   est de panacher au maximum surprendre son corps en permanence.

Afin de mener à bien  votre entraînement aux poids il vous faudra un minimum de matériel.

Vous pouvez commencer par un set d’haltères polyvalent et très complet  LES PLUS :  Gain de place et  économique!

 – Ensemble d’haltères musculation réglable en fonte de 20 kg avec barre d’extension pour Entraînement musculaire 

 

Équiper votre salle de gym avec l’ensemble d’haltère réglable polyvalent PROIRON 20KG pour sculpter et renforcer vos muscles. C’est un ensemble d’haltère parfait en fonte pour toute personne qui cherche à s’installer dans le monde de la musculation.PROIRON ajoute avec la créativité un tube de connexion en acier pour changer commodément de l’haltère à l’haltère à disque dans une seconde. Ceci donne plus de choix pour les débutants à propos de différentes parties du muscle. L’achat de l’ensemble de l’haltère PROIRON vous permet d’obtenir un haltère et un haltère à disque- sans aucun coût supplémentaire.

Travaillez  chaque  partie de votre   corps  avec notre haltère réglable! Plaque de poids différents vous permettent de créer plusieurs combinaisons de l’haltère. Haltère réglable vous fera obtenir les meilleurs résultats et vous aide à effectuer exercices différents avec des poids différents.

L’ensemble comporte

A5KBosWTSJ6E. UX300 TTW  - Différentes techniques de musculation

L’ensemble comporte: (10kg par haltère , y compris le poids de la barre d’haltère)

4pcs x 0.5kg plaques de poids en fonte

4pcs x 1.25kg plaques de poids en fonte

4pcs x 2.5kg plaques de poids en fonte

2pcs x 35cm barres d’haltère en chrome

4pcs x colliers de verrou tournant en chrome

1pcs x tube de connexion en acier

Design anti-lâche

TWO99uTSSYim. UX300 TTW  - Différentes techniques de musculation

※ Le collier de serrure chromé et la conception de anneau en caoutchouc antidérapant peuvent vous protéger contre les blessures lors de la séance d’entraînement

※ La poignée de poignée moletée conçue en fonction de l’ergonomie rend votre main plus confortable.

※ S’il vous plaît serrer le collier et le tube de raccord avant d’exercer.

L’haltérophilie et l’entraînement musculaire pose

gLUneUVSej. UX300 TTW  - Différentes techniques de musculation
29N7I2CyRsOq. UX300 TTW  - Différentes techniques de musculation
r7WrCiseTzmV. UX300 TTW  - Différentes techniques de musculation

* PROIRON haltères en fonte de 20 kg est réglable, vous pouvez choisir le poids approprié.

* Vous pouvez changer l’haltère sur la barre à l’aide du tube de raccordement.

* 135 mm width of dumbbell bar is suitable for men and women to do training

* Both one hand and both hands can be trained.

Remarques:

Assurez-vous de visser étroitement à la sécurité lors de l’utilisation du tube de connexion en acier

Veuillez porter des gants pour protéger vos mains lors d’une longue musculation.

Portez des gants de sport pour protéger vos mains avec un poids musculaire.

* L’haltère PROIRON est réglable. Veuillez sélectionner un poids approprié.

* L’entraînement à l’haltère PROIRON peut être dirigé vers le biceps brachii et le triceps brachii

* Pratiquer avec de l’haltère pendant une longue période fera vos épaules et beau dos

* Ne pas exercer à une vitesse rapide pour protéger les muscles

 

 

Laisser un commentaire